Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog du Traître Mot

Traductions, Trahisons, Billets de mauvaise humeur (mais pas seulement)

Le bon côté de la barricade

Publié le 14 Décembre 2018 par Régis Hure d'Argus in Cabinet de curiosités

Le bon côté de la barricade

Le mardi 4 décembre 2018, Daniel Cohn-Bendit était, sur France Inter, l'invité du Grand Entretien de Nicolas Demorand et de Léa Salamé.

Un certain Cédric lui posa cette question : 
― Dis-moi, Dany, qu'est ce que ça fait d'être de l'autre côté de la barricade?

(Soit dit en passant, je soupçonne ce Cédric d'avoir été naguère un fervent laisseur de messages sur le répondeur de Là-bas si j'y suis. Nicolas Demorand n'a fait que transmettre son appel sans nous le faire entendre directement, sans quoi je suis sûr qu'on l'aurait distinctement entendu ricaner. Le ricanement était en effet, à l'époque, un signe distinctif des messages laissés sur le répondeur de Daniel Mermet).

Toujours est-il que voici la réponse de Daniel Cohn-Bendit:
Écoute, moi je te dis une chose. D'abord, camarade Cédric, je suis allergique au jaune, pour des raisons personnelles. Je ne peux pas mettre quelque chose de jaune. Peut-être les gens comprendront-ils. (Nicolas Demorand évoque l'étoile jaune et Daniel Cohn-Bendit acquiesce). Deuxièmement, je n'accepterai jamais un mouvement qui me dit “Tu passes si tu mets ton gilet, tu passes si tu signes une pétition.” Jamais. On peut me massacrer, jamais je ne ferai ça. Donc, je ne suis pas de l'autre côté, je ne suis pas... J'essaye de comprendre, mais pour moi, j'ai une angoisse terrible dans les sociétés que nous vivons, c'est que nos libertés, elles peuvent disparaître dans des mouvements autoritaires, et que dès que je vois pointer à l'horizon ― peut-être que je suis complètement malade là-dessus et que je ne fonctionne pas bien ― mais quand je vois pointer la moindre perspective totalitaire, je ne suis pas de l'autre côté de la barricade, je suis du bon côté de la barricade.

Voilà. À part un grand merci à Daniel Cohn-Bendit, je n'ai rien à ajouter.

Commenter cet article

GAETAN B 06/01/2019 11:08

Allons bon... Dany le rouge n aime pas le jaune ?! Quand on sait que dans sa carrière politique il n a jamais été communiste et qu il n a pas plus porté l étoile jaune que moi le svastika (????) ça en dit long sur les symboles de couleur et le niveau d escroquerie dans lequel le type est plongé.
Aprés on sent que le gars est blasé... En grand bourgeois des médias qu il est, il manque terriblement d imagination... Donc il reste sur les vieux fondalentaux communautaires, de pleurniche confessionnelle visant (une fois encore) a instrumentaliser la Shoah a des fins personnelles.
Non, Cohn-Bendit n est pas la victime qu il sous entend etre. Quant a sa détestation des Gilets Jaunes, je la pense réciproque.